lundi 7 décembre 2015

Étape 14 - nouvel ingrédient interdit: le stress

Étape 14: chassez les sources de stress




Aujourd'hui on fait la chasse au stress et on le remplace par des sources de joie!

Le stress est une source d'aggravation des pathologies d'encrassage ou auto-immunes. C'est en plus un élément qui perturbe la bonne digestion. Essayez de lister tout ce qui vous stresse et de trouver comment les éliminer, tout comme le gluten, de votre quotidien!

D'autres étapes à venir vous permettront d'aller plus loin en apprenant à vous relaxer et à vous sentir moins stressé, plus en paix avec vous-même.


Allons plus loin...

Vous allez vous demander ce que cette étape vient faire dans une démarche de changement d'alimentation. C'est pourtant assez simple: on ne s'alimente pas que de ce qu'on met dans la bouche. On se nourrit aussi (volontairement ou non) de notre environnement, de nos lectures, nos rencontres, notre travail, nos proches, ce qu'on regarde à la télévision, ce qu'on lit...

Mais que vient faire le stress dans cette histoire? C'est aussi très simple: le stress est un facteur aggravant d'une grande majorité d'affections, voire à l'origine de certaines d'entre elles. En l'éliminant on améliore vos forces physiques et mentales, votre digestion, voter sommeil, votre santé dans sa globalité!

Le stress, c'est quoi?
Le stress est un état d'alerte qui permet à n'importe quelle créature de fuir devant un danger imminent ou d'attaquer en étant au summum de ses capacités. Cet état n'est pas fait pour durer plus de quelques minutes et malheureusement, les humains sont souvent soumis au stress durant de longues périodes tout au long de la journée et ce, quasiment toute l'année!

Quand vous êtes stressé, votre digestion est moins bonne, vous dormez moins bien, vous êtes moins patient, moins concentré, moins en forme pour affronter votre journée.
Quand votre corps entre en état de stress, il arrête de faire tout ce qu'il était en train de faire: digérer, s'assurer que les défenses immunitaires soient sur leurs gardes, fabriquer des hormones sexuelles, et du coup il se concentre à faire d'autres choses rendues prioritaires par l'état de stress: augmenter la respiration, la circulation sanguine et le rythme du coeur, au cas ou il faudrait se mettre à courir très vite pour éviter un danger de mort; mobiliser les ressources graisseuses pour apporter du carburant, toujours pour la même raison. Du coup il fait vraiment moins bien d'autres choses comme... se concentrer, dormir, se détendre... Le cerveau ne fait pas la différence entre un stress réel: imaginons vous prenez l'ascenseur pour monter au 4ème, la porte s'ouvre et vous tombez nez à nez avec un ours sanguinaire affamé; et le stress "psychosomatique", votre belle-mère qui vous gonfle, votre patron qui râle, vos douleurs chroniques, vos gosses qui hurlent, les bouchons sur la route, les infos catastrophiques à la télé, votre relevé de compte en banque, votre séance de cardio qui dure trop longtemps, la touche "s" de votre clavier qui commence à mourir... Pour le cerveau, donc, le stress c'est du stress, qu'il soit physique, émotionnel, psychologique.

Les personnes qui se dirigent vers le régime Seignalet le font souvent parce qu'elles souffrent d'une maladie auto-immune, d'encrassage ou d'élimination. Cela signifie que vous devez avoir à gérer, en plus de votre quotidien, les effets de la maladie sur votre santé, votre état d'esprit. Vos forces sont donc déjà divisées et réparties sur plusieurs plans, il est donc impératif d'éliminer les sources d'angoisse, de colère, d'inquiétude qui ne font qu'alourdir la balance.

L'idée de cette étape est donc d'enlever de votre "alimentation environnementale" toutes les sources de stress qu'il vous sera possible d'enlever. 

Comment procéder? Par étapes!

Faites une liste des choses/personnes/situations qui vous stressent: prenez conscience de ce qui pollue votre vie.
Une fois la liste établie essayez d'ôter un polluant à la fois, à votre rythme, en fonction de ce qui est faisable ou non, de vos priorités.

Par exemple, lundi, décidez d'arrêter de prendre les appels de la tantine dépressive qui crache sur tout le monde. Mardi, vous décidez de faire vos courses en ligne pour ne plus avoir à subir la queue en caisse et la foule dans votre supermarché. Mercredi, vous décidez de ne plus prendre les critiques de votre patron pour vous, à partir de maintenant vous penserez que son karma c'est d'être médisant et que le vôtre c'est d'être en paix et de ne rien prendre personnellement. Jeudi, vous décidez qu'il n'est pas grave que votre mise en pli ne soit pas impeccable. Vendredi vous décidez de ne pas vous obliger à faire telle course ou visite ce week-end. Samedi, vous décidez que c'est votre conjoint qui préparera le repas de ce soir. Dimanche, vous décidez de vous faire le cadeau de vous reposer.

À partir d'aujourd'hui considérez-vous comme intolérant au stress, vous vous rendrez service!

Cette étape est une nouvelle habitude à prendre, ça se travaillera sur le long terme. Je vous donnerai des outils tout au long des 100 jours pour lutter contre cet ennemi invisible et vous sentir mieux dans vos baskets.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire